Accueil » Vins » Vins rosés

Vins rosés

Ajaccio – Comte Péraldi

Ajaccio – Comte Péraldi

Rosé 2015

Prix : 16.20 €

Œil : jolie robe pâle.

Nez : épicé et fruité (agrumes).
Bouche : attaque souple et volumineuse. Fruité, acidulé.

Garde : A boire dans les 3 ans.

Bandol – La Bastide Blanche

Bandol – La Bastide Blanche

2015

Prix : 17.90€

Magnum : 39.00€

Robe limpide, brillante, d'une rose saumon, un nez aux arômes de petits fruits rouges, d'agrumes et de fines notes d'épices et une bouche ample, vive, généreuse, riche avec une belle finale sur la fraîcheur du fruit.

Coteaux d’Aix en Provence – Domaine des Oullières

Coteaux d’Aix en Provence – Domaine des Oullières

Harmonie - 2015

Prix : 7€

Très jolie robe pâle aux reflets pétale de rose, un nez éclatant sur la fraise tagada, la gelée de groseille, la menthe fraîche. De la rondeur et du tonus en bouche.

Coteaux du Pont du Gard – Claudine Vigne

Coteaux du Pont du Gard – Claudine Vigne

2015

Prix : 9,90€

Une robe claire, un nez élégant et expressif, avec de subtils arômes de fruits comme le pamplemousse. Une bouche élégante et généreuse,  avec de légères notes de fruits, et d'épices. Des tanins soyeux, un corps structuré, et une longue persistance.

Coteaux Varois – Château d’Ollières

Coteaux Varois – Château d’Ollières

Prestige - 2015

Prix : 14.90 €

Grenache, cinsault, syrah : la recette magique des rosés de Provence trouve ici l’une de ses plus belles expressions. Grâce à l’inertage, une technique de vinification interdisant tout phénomène d’oxydation, ce vin se nourrit des plus beaux arômes des raisins qui le composent sans rien perdre de sa finesse. Il révèle ainsi des notes intenses et subtiles de fleurs et de fruits rouges. Tout à la fois gourmand et raffiné, il accompagnera avec talent un repas qui lui ressemble.

Coteaux Varois – Château d’Ollières

Coteaux Varois – Château d’Ollières

Classique - 2015

Prix : 10.50 €

Moitié cinsault, moitié grenache, ce rosé est la preuve éclatante des bienfaits du climat d’Ollières. Des journées chaudes en été et des nuits bien fraiches permettent en effet une maturation lente mais poussée des raisins. Et ça se sent ! Le nez est particulièrement gourmand tandis que la bouche, ample et vive, conserve longuement cette richesse aromatique. La petite note poivrée liée au grenache invite à l’associer à une grillade de viande comme de poisson.